Vendredi 27 juin 5 27 /06 /Juin 10:34

 

 

Dans le sermon qu'il vient de prononcer ce vendredi à Ecône pour la messe des ordinations, Monseigneur Alfonso de Galarreta, l'un des quatre évêques sacrés par Monseigneur Lefebvre, révèle le contenu de la lettre adressée au Saint-Siège. La Fraternité Saint-Pie X demande au Saint-Siège de dépasser cet « ultimatum » sous forme de pression pour continuer sur la voie des étapes qui étaient définies jusqu’ici entre Rome et Écône.

Monseigneur de Galarreta a développé le rôle du prêtre, qui est centré sur la prédication de la vérité, « sans frelater la parole de Dieu, mais en toute pureté, sans adultérer la foi ». Il s’appuyait alors sur les propos de l’apôtre Paul à Timothée : « Si quelqu’un, fusse moi-même, vous annonce un Évangile différent de celui que je vous ai annoncé, qu’il soit anathème ».

 

« C’est un appel au magistère des papes et non contre le pape actuel. » a-t-il précisé, ajoutant, s’appuyant toujours sur saint Paul, que « nous prêchons avec force et autorité, sans violence ni agressivité, mais avec force, car nous voulons corriger les fautes et les déviations en démontrant le mal et les fautifs, en faisant une réfutation capable de convaincre ou de faire taire les contradicteurs. »

 

« Il y aura des temps où les fidèles se détourneront de la vérité et écouteront des fables » prévient l’Écriture. Donc, c’est avec force, charité, patience, sagesse que nous devons dire, comme saint Paul : « Et toi homme de Dieu, combat le bon combat de la Foi ».

 

« Le sacerdoce est tout ordonné à Notre Seigneur Jésus Christ. Celui qui bâtit sur un autre fondement, est dans l’erreur. Car ce qu’il faut, c’est omnia instaurare in Christo. La dérive actuelle de l’Église est en radicale opposition avec l’enseignement du Christ » (ex : la liberté de conscience et la liberté religieuse qui sont une véritable œuvre de déchristianisation, en adhérant à des principes libéraux et modernistes).

 

Désormais, a-t-il précisé, « on ne prêche plus la vérité, on est en quête de la vérité. »

« D’où l’importance et la nécessité des sacres pour la survie du sacerdoce catholique. Nous revendiquons ces sacres, pas comme une rébellion contre le pape, mais dans son existence réelle qui est la sauvegarde du sacerdoce catholique. Nous revendiquons aussi la figure de Mgr Lefebvre. Nous ne sommes pas « lefebvristes », nous adhérons à la pensée de Mgr Lefebvre parce qu’il est catholique. Nous n’avons pas honte de l’Église de Notre Seigneur Jésus Christ ni de l’Église catholique de toujours, ni donc de Mgr Lefebvre »


« L’ultimatum du cardinal, appeler ça un "ultimatum", c’est trop dire. Pour nous, c’est une volonté de nous effrayer, de faire pression pour un accord purement pratique. Cette voie qu’on veut nous imposer est une voie morte et nous ne la suivrons pas. Nous ne pouvons nous engager à trahir la profession de la Foi ni nous laisser embaucher dans une entreprise de démolition. Notre réponse au Saint Père est donc de suivre les étapes avec les préalables connus et une confrontation doctrinale. Ceci va induire cette réponse : Soit une pause ou une stagnation dans nos contacts avec Rome, soit une condamnation nouvelle et on se demande bien laquelle, soit un retrait des excommunications. »

Côme Prévigny

Par Christus imperat
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Ce blog a été créé par des fidèles attachés à la Fraternité Saint-Pie-X dans le but de mieux servir la doctrine et la liturgie de l'Eglise.

Contact

christus.imperat@hotmail.fr

RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés