Conte de fée ou chasse à l’homme ?

Publié le par Christus imperat

Il n’y a pas fort longtemps, dans un pays bien peu lointain, évoluaient deux fraternités sacerdotales. Un beau jour, qui n’était pas si loin de l’accoutumée, ses habituels détracteurs – qui aiment bien châtient bien, paraît-il… – présentèrent la FSSPX comme la plus épouvantable de toutes les sociétés : Elle serait sectaire, sclérosée et la situation s’aggraverait ! Ses écoles ne feraient plus recette. Ses fidèles auraient même compris que c’en était fini. Et un concert de larmes, devenu aussi habituel que convenu fit harmonieusement vibrer le FC. Bref, on a peine à comprendre pourquoi ces mêmes détracteurs se précipitent sur la moindre dépêche la concernant. On a encore plus de mal à imaginer ce qui les motive à prendre du temps à éplucher les "feuilles de choux" de ses quelques 500 prêtres. Ils aimeraient que la FSSP aient les avantages de la FSSPX sans en avoir les défauts. Ils aimeraient – c’est un peu compréhensible mais peu réaliste – que le "différend" de 1988 soit résorbé, malgré les faits. Aujourd’hui, ceux qui hier appelaient à instaurer une paix dans les chaumières ont subrepticement fait volte-face et ont pris la décision de publier ce texte. Question d’honneur, il fallait qu’il soit publié pour qu’après le prieur de Versailles, celui de Lyon boive la "tasse, hein !"... Il faut dire que dans ces cités où certains fidèles se sont jadis fait dépouiller de leur sanctuaire, l’ambiance est plutôt électrique et la lutte fratricide une vieille coutume… A mon tout petit avis, des parents qui étaient circonspects face à l’avis (d’une ligne) de leur prieur, ont été grandement convaincus par les monceaux de lignes publiées ici et ne risqueront pas de confier leurs enfants à ceux qui ont si aimablement qualifié leur prêtre de tous les noms. Ce que l’abbé Vassal n’aurait pas forcément réussi, deux liseurs l’auront sans doute fait. Il ne pourra que les remercier. Mais, les défenseurs habituels de l’autre fraternité s’interrogèrent tout de même. Eux n’ayant jamais eu l’idée d’aller éplucher, et même de porter leur attention sur un écrit de l’autre, partirent occasionnellement en exploration. En quelques heures, les pièces s’accumulèrent car les prêtres de la FSSP n’étaient finalement, au-delà de ce qui les sépare, que des hommes comme leurs autres confrères, des hommes qui défendent leurs positions avec leurs qualités et leurs défauts, donc non sans maladresse. Devant l’amas de pièces, de prêtres traitant de manière narquoise les évêques de la FSSPX, de manière assez déplaisante ses prêtres, des religieuses convoquant des enfants de dix ans pour ne pas s’être agenouillée pour baiser l’anneau d’un évêque qu’elles-mêmes n’hésitaient pas à vilipender, une lettre d’un prêtre ED, pourtant fort cordial avec Écône, écrivant à un fidèle que cette œuvre était « schismatique », « excommuniée », et j’en passe. Bref, un petit trésor de guerre pour amateur de querelles de chapelles qui feraient pâlir d’envie ceux qui ont publié ces derniers temps des messages aptes à "animer" un forum. On me dira que les excès des uns ne permettent pas ceux des autres (encore que je trouve que l’abbé Vassal n’a pas du tout atteint ces sommets-là). D'ailleurs, on évite d’hurler à la mort dès qu’un ED parle de schisme (pour le plus grand bien de nos cordes vocales). Mais nous avons devant nous un choix : ou bien le FC est un lieu de défense de la liturgie et de la doctrine, ou bien c’est un lieu de règlement de comptes entre tradis en mettant tout sur le même plan. C'est ce que j'avais dit hier à XA. Mais, bon, il a préféré publier. C'est son avis
Ennemond
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 26/02/2010 14:36


Merci Lulo pour ce lien et les documents relatifs aux cercles réducteurs particulièrement éclairants !

Il y a un an ou deux, des pidistes se plaignant d’avoir été sortis du FC à coups de pied occultes, avaient réalisé un blog intitulé « les amis de FC » pour dénoncer la mainmise des traditionalistes
Ecclésia Dei sur le FC et le lynchage permanent de la FSSPX… Ce qui avait conduit le FC à adopter par la suite une ligne plus modérée et moins critique à l’égard de la FSSPX.

Il est piquant de constater que ce sont à présent des ED évincés du FC qui ont créé un groupe sur Facebook « les amis de FC » qui dénonce … la mainmise des pidistes sur le FC ! Gageons que la
pseudo indulgence de ce forum à l’égard de la FSSPX va se changer en un nouveau durcissement !

Ainsi en va-t-il de ces assemblées forumesques, un coup à gauche, un coup à droite, (la balle au centre…. !) C’est la loi de la soi-disant alternance démo(n)cratique que nous connaissons bien aussi
en (petite) politique…

Seule la confusion des esprits en ressort grandie, et l’on peut se demander à qui toute cette agitation stérile profite en définitive ?


lulo 19/02/2010 13:20


Merci à François, dont l'expérience confirme que le FC n'est rien d'autre qu'une société de pensée:

http://www.viveleroy.fr/article85.html

La vérité ne se met pas en discussion, sous peine de libéralisation des esprits.


François 16/02/2010 10:16


Le syndrome du hanneton

Le FC, c’est un peu comme France Info : à toute heure du jour, il y a des news insignifiantes ou pathétiques, importantes ou ridicules, le tout étant placé sur le même rang et commenté par des
liseurs aux pseudos de collégiens prolongés.

De temps en temps, telle une comète dans un ciel déjà fort encombré, un professeur d’université ou un prêtre curé de paroisse virtuelle vient livrer son analyse, immédiatement occultée par un
brouhaha digne d’une cour de récréation.

Un directeur d’établissement dépassé par les événements tape de temps en temps du poing sur la table et promet des coups de règles sur les doigts des plus turbulents, relayé par quelques
surveillants dévoués qui censurent ce qu’ils peuvent au gré de leurs diverses chapelles d’appartenance.

La majorité des échanges relève du crêpage de chignon en règle et sans cesse renouvelé entre tradis FSSPX et ED.

Les rares champions FSSPX à persévérer dans un rôle de témoins criants dans le désert se lamentent régulièrement d’être les têtes de turc du système, sans vouloir voir que leur présence est la
meilleure garantie de l’audience du site et de la survie de la société de pensée qui ne prospère que lorsque les participants de bonne volonté viennent y apporter la contradiction.

Sans le relais des messages des pidistes alimentant sans cesse la polémique des ED majoritaires, qui s’intéresserait à ce charivari ?

Le spectacle n’est pas sans évoquer celui des coléoptères tournoyant autour d’un réverbère les soirs d’été : attirés par la lumière, les hannetons tournoient et se cognent sur la lampe, sa lumière
les aveugle, mais ils continuent à tourner autour… dans l’espoir d’être un jour admis dans le saint des saints : le globe lumineux s’entrouvre alors un jour et en admet quelques uns à vrombir à
l’intérieur : ravis d’être plus prêts de l’ampoule, ils ne tardent pas à s’y brûler les ailes… remplacés rapidement par d’autres candidats tout aussi pressés de briller !

Et c’est ainsi que le réverbère carbure, alimenté régulièrement par de nouveaux hannetons !

François