L'intention, condition nécessaire à la validité d'un sacrement

Publié le par Christus imperat

040509_ordination1.jpg

 

 

 

 

 

 

"La troisième condition de validité du sacrement, c’est l’intention. L’évêque ou le prêtre doit avoir l’intention de faire ce que veut l’Eglise. Le pape lui-même ne peut pas changer cela non plus.


La foi du prêtre n’est pas un élément nécessaire, un prêtre, ou un évêque, peut ne plus avoir la foi, un autre peut en avoir moins, un autre une foi pas tout à fait intègre. Cela n’a pas une influence directe sur la validité des sacrements, mais peut avoir une influence indirecte. On se souvient du pape Léon XIII proclamant que toutes les ordinations anglicanes sont invalides par défaut d’intention. Or c’est parce qu’ils ont perdu la foi, qui n’est pas seulement la foi en Dieu mais dans toutes les vérités contenues dans le Credo, y compris "Credo in unam, sanctam, catholicam et apostolicam Ecclesiam", c’est-à-dire "Je crois en l’Eglise qui est une", que les anglicans n’ont pas pu faire ce que veut l’Eglise."

 

Extrait de la lettre aux catholiques perplexes, Mgr Lefebvre

Commenter cet article